FÊTE DE LA VISITATION

31 Mai 2022

visitation1.jpg

Mes chères Sœurs,

Nous vous saluons d'Annecy, avec notre affection et nos prières pour la fête de la Visitation. C'est notre tradition de célébrer la fête de la Visitation de la Sainte Vierge Marie, conformément à l'héritage de notre Fondateur, le Père J.P. Médaille qui nous dit : "Notre chère Congrégation réserve trois jours de récollection pour obtenir de Jésus par Marie qu'il nous visite et nous sanctifie par son Esprit, dans notre Congrégation et nous anime du même zèle qui l'animait dans ce mystère" (Directoire spirituel).

Le Pape François, dans une de ses homélies, nous invite à imiter l'humble joie de Marie dans les petites choses de la vie. Marie voyage, rencontre et se réjouit parce qu'elle porte quelque chose de plus grand qu'elle. Elle est porteuse d'un trésor. Comme elle, nous sommes invitées à ne pas avoir peur du trésor que nous portons. Marie se réjouit parce qu'elle porte en son sein l'enfant qui sera appelé Emmanuel, Dieu-avec-nous : "La vie chrétienne est joie dans l'Esprit Saint" (Gaudete et Exsultate, 122) La vie religieuse est-elle joie dans l'Esprit Saint ? Sans joie, nous restons paralysées...., esclaves de notre propre malheur.

Récemment, j'ai eu le privilège de faire une visite en Afrique de l'Est. J'y ai vu en action les sacrifices quotidiens, le dévouement et l'engagement de tant de nos Sœurs dans leur apostolat de tous les jours, pour atteindre les plus pauvres et les plus délaissés. Chacune de nous, dans chaque Entité, est un don là où elle se trouve et chacune de nous a la possibilité d'imiter l'humble joie de Marie dans les petites choses quotidiennes. "Marie, petite et humble, part de la grandeur de Dieu et malgré ses problèmes - qui étaient nombreux - elle est remplie de joie, car elle s'en remet au Seigneur en toutes choses.

Elle nous rappelle que Dieu peut toujours faire des merveilles si nous lui ouvrons notre cœur et si nous nous ouvrons les uns aux autres. La fête de la Visitation célèbre le voyage de la Vierge Marie pour rendre visite à sa cousine Elisabeth, qui reconnaît le Messie à naître dans le ventre de Marie. "Marie se rend de Nazareth à la maison de Zacharie et d'Elisabeth. C'est le premier des voyages de Marie, comme le racontent les Écritures. Le premier d'une longue série", a déclaré le pape François dans son homélie. "Elle voyagera de la Galilée à Bethléem, où Jésus naîtra ; elle descendra en Égypte pour sauver son enfant d'Hérode ; elle remontera chaque année à Jérusalem pour la Pâque, et enfin elle suivra Jésus jusqu'au Calvaire", a-t-il ajouté.

Les voyages ont tous une chose en commun : ils ne sont jamais faciles. Nous ne pouvons pas voir ce qui nous attend. Nous ne pouvons pas voir au-delà des virages de la route qui se trouve devant nous. La plupart des voyages exigent du courage et de la patience. Chacune d'entre nous est en voyage. Cela peut être à travers les années de formation, cela peut être à travers l'expérience de la souffrance et de la fragilité, cela peut être en faisant un pas dans la foi et en risquant ce qui semble impossible ; cela peut être à travers la perte et le deuil ou à travers notre apostolat particulier. Mais ce sont tous des voyages et ils comportent tous un défi. Faisons-nous ces voyages dans la foi et dans la joie ?

L'année dernière, lors de la fête de la Visitation, notre foi a été mise à l'épreuve alors que nous étions encore sous l'emprise de la pandémie. Cette année, nous sommes confrontées à la tragédie de la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Le pape François a déclaré que la contemplation de Marie peut nous aider à prendre conscience des sacrifices discrets, du dévouement et de l'abnégation de tant de mères et de grands-mères qui n'ont pas peur de "retrousser leurs manches" et d'affronter les difficultés pour le bien de leurs enfants et de leurs familles. Combien de mères ukrainiennes ont dû faire un pas dans la foi, laissant derrière elles certains de leurs proches et cherchant un lieu sûr pour leurs enfants ? Marie savait qu'il fallait l'amour et l'ingéniosité d'une mère pour apporter de la sécurité dans une étable, afin de créer un foyer pour Jésus. Elle savait que c'était à travers les choses quotidiennes de la vie, qu'elle trouverait la paix et la joie.

Marie sait ce que c'est que de devoir gravir une colline. Elle sait ce que c'est que d'être fatigué et las. Elle est donc la mieux placée pour nous prendre par la main au milieu de notre parcours et de nos défis particuliers. Elle est là dans nos moments de difficultés, surtout lorsque nous nous trouvons dans les virages les plus périlleux de notre parcours personnel.

Ainsi, mes Sœurs, alors que nous célébrons la fête de la Visitation, regardons une fois de plus autour de nous et prenons conscience des personnes qui nous accompagnent en ce moment. Puis-je avancer sur mon chemin et me réjouir avec Marie qui se réjouit de la grandeur de Dieu dans chaque personne ? S'il y a de la joie dans mon cœur, cela se voit-il sur mon visage ? Comment pouvons-nous être de vraies Sœurs de Saint Joseph dans une famille religieuse appelée à agir d'une seule voix, à vivre comme une seule personne ? Alors que nous célébrons cette grande fête de Marie, nous continuons à promouvoir une culture des Sœurs de Saint Joseph d'Annecy.

Nous marchons ensemble en tant que Sœurs de Saint Joseph. Nos récents Chapitres nous ont invitées à trouver des moyens d'agir comme une seule personne dans les expériences quotidiennes de chaque Entité. Nous sommes plus fortes ensemble. Nous chantons d'une seule voix, "Dieu a fait de grandes choses pour nous... Le secret de Marie est sa joie. Elle part de la grandeur de Dieu et malgré ses problèmes - qui étaient nombreux - elle est remplie de joie, car elle s'en remet au Seigneur en toutes choses. Nous confions-nous à Marie en toutes choses..... Sommes-nous remplies de joie, quels que soient nos problèmes ? Elle nous rappelle que Dieu peut toujours faire des merveilles si nous nous ouvrons à lui et aux autres, en particulier à celles avec qui nous sommes en communauté. Chaque Entité a ses défis, chaque Entité a son propre itinéraire et chaque Sœur est appelée à le parcourir dans la foi et l'amour.

Souvenons-nous de celles qui ont vécu avant nous. Ce sont des personnes qui ont fait confiance à Dieu, même face à la souffrance et à la persécution. Elles ont été fidèles et ont transmis à chacune d'entre nous un précieux héritage à poursuivre et à transmettre à d'autres. Qu'en est-il de ceux qui souffrent aujourd'hui : les réfugiés d'Ukraine, ceux qui n'ont pas de toit, qui manquent de nourriture et d'amitié, qui n'ont pas le soutien et la chaleur d'une famille ou d'une communauté pour les accueillir et les accepter... Notre souffrance est-elle plus grande que la leur ? Les personnes qui m'entourent sentent-elles que je les aime ? Ressentent-elles ma joie ?

Je profite de cette occasion pour placer chacune d'entre vous sous la protection de Marie notre Mère en cette fête de la Visitation. Puissions-nous, comme elle, éprouver la joie intérieure et un grand amour, quelle que soit notre situation.

Dans l'amour et l'unité

Sœur Breda




FaLang translation system by Faboba