Fete de St. Joseph

19.03.2022

  
Chères Sœurs,                                    
 
Je voudrais profiter de cette occasion pour souhaiter à chacune d'entre vous une bonne fête de saint Joseph, notre patron et patron de l'Église universelle. En décembre, nous sommes arrivées au terme d'une année consacrée à saint Joseph par le pape François. Le Saint-Père avait rédigé une lettre apostolique spéciale, Patris Corde, qui abordait tous les aspects de la vie de saint Joseph. Il y soulignait "le courage créatif" de saint Joseph, qui "émerge surtout dans la façon dont nous affrontons les difficultés". "Le charpentier de Nazareth, explique le pape, a été capable de transformer un problème en opportunité, faisant confiance à la providence divine." 
  Bien qu’étant pendant le temps du Carême, la fête de Saint Joseph est célébrée de façon  solennelle. Notre fondateur, le Père Médaille, nous a demandé de nous y préparer  par trois jours de récollection. L'objectif de cette préparation était "d'obtenir sa continuelle protection et le progrès de son humble Congrégation dans le plus grand amour". (Directoire spirituel).
En 1650, notre Fondateur avait placé notre Congrégation sous la protection de saint Joseph. " La Congrégation réalise  sa mission par un service  que le P. Médaille a voulu spécialement marqué de  la " parfaite et cordiale charité " avec laquelle Joseph servait  Jésus et  Marie. C'est pourquoi il a placé son "Petit Dessein" sous la protection de ce grand saint". (Constitutions Page 10.)
Dans cette lettre, je veux me concentrer sur Joseph, l'homme des rêves. Saint Joseph n'a jamais vu un ange comme Marie l'a vu, aussi clair que le jour, les yeux ouverts. Il n'a jamais vu le buisson ardent ni entendu la voix tonitruante de Dieu : "Je suis qui je suis". Saint Joseph n'a entendu Dieu que de la manière la plus silencieuse qui soit. Il n'entendait souvent Dieu que lorsqu'il dormait. 
Nous connaissons quatre rêves de saint Joseph : dans le premier, il apprend la grossesse de Marie et on lui dit de ne pas avoir peur de la prendre pour épouse. Dans le deuxième, on lui dit de quitter Bethléem et de fuir en Égypte. Pendant son séjour en Égypte, il fait un troisième rêve dans lequel il apprend qu'il peut rentrer en Israël en toute sécurité. Enfin, il fait un quatrième rêve : il est à nouveau averti du danger et se rend en Galilée au lieu de retourner en Judée. 
Dans la Bible, on ne trouve aucune parole de saint Joseph, mais il agit en fonction de ses rêves. Avec la seule certitude d'un rêve, il conduit sa petite famille en sécurité à travers des déserts et des terres étrangères. Il agit avec conviction, même si nous savons qu'il avait peur (Joseph, n'aie pas peur). Nous pouvons imaginer les scènes dont on ne nous parle pas pendant " les années cachées " de l'enfance de Jésus. Des heures dans l'atelier de menuiserie, saint Joseph enseigne à son jeune fils adoptif la patience, la manière de fabriquer des objets durables et solides. 
Que nous apprennent les rêves de saint Joseph ? Nous apprenons que Dieu peut parler, avec force et attention, lorsque notre esprit conscient et occupé est au ralenti, voire complètement arrêté. Dieu parle d'une manière qui peut sembler absurde à la lumière du jour. Il a peut-être besoin de l'étrangeté des rêves pour nous enseigner quelque chose sur les histoires, sur les vérités... qui se trouvent juste au-delà du domaine de la raison. Nous apprenons de saint Joseph que nous pouvons faire confiance, même lorsque nous avons peur. Nous apprenons que ce n'est pas parce que quelqu'un se tait qu'il ne pose pas, à ce moment précis, des gestes courageux de grand amour. 
Beaucoup d'entre nous se trouvent ces jours-ci dans un étrange état de flou avec la présence de ce virus sous ses nombreuses formes... La basilique Saint-Pierre est vide des foules habituelles et un calme étrange s'est installé sur la place Saint-Pierre. Les messes dans nos cathédrales et nos églises ont parfois été interrompues, et leur nombre a même été limité.    Pendant le Carême, on nous a dit "vous êtes poussière et vous retournerez en poussière". On nous a dit "vous mourrez". Aujourd'hui, avec ce virus étrange et mystérieux qui se répand dans le monde entier, nous entendons la même chose. Nous sommes mortels, nous sommes vulnérables. On nous demande de rester chez nous, d'attendre, d'espérer, de prier. On nous demande de protéger les membres les plus faibles de notre société en étant passifs, en restant tranquilles. 
Saint Joseph ne pourrait être un exemple et un intercesseur plus parfait pour ce moment de confiance tranquille. Un saint dont nous n'avons jamais entendu la voix. Un saint qui ne voyait les anges que lorsqu'il dormait, immobile et inconscient. Nous vivons dans un monde bruyant, avec bien des occasions de conversations assourdissantes, mais peu d'occasions de silence et d'écoute. C'est le moment de rêver. Les circonstances nous ont obligées à ralentir, à être immobiles et à être conscientes.
Que ce moment de ralentissement forcé nous permette de rêver. Que saint Joseph nous enseigne la beauté du silence et de l'écoute, et que son courage tranquille soit un exemple pour nous toutes en ce moment étrange et inquiétant de l'histoire. 
Il y a quelques années, lors de son voyage aux Philippines, le pape François a parlé d'une statue particulière : celle de saint Joseph, couché sur le côté, profondément endormi. Le pape François a déclaré : "J'aime beaucoup saint Joseph. C'est un homme fort et silencieux. Sur mon bureau, j'ai une image de saint Joseph qui dort. Même quand il dort, il veille sur l'Église. Oui ! Nous savons qu'il peut le faire", a déclaré le Pape François lors d'un discours aux Philippines.  "Alors quand j'ai un problème, une difficulté, j'écris un petit mot, et je le mets sous Saint Joseph, pour qu'il puisse en rêver ! En d'autres termes, je lui dis : Priez pour ce problème !", a-t-il ajouté. 
Cette statue montre Joseph dans une position vulnérable.  Il travaillait dur, se fatiguait et avait besoin de se reposer.  C'est souvent à ce moment-là que Dieu choisissait de lui parler. La réponse de saint Joseph à ses rêves - en se levant et en faisant ce que Dieu lui avait demandé - montre qu'il était un homme prêt à accomplir immédiatement la volonté de Dieu : "Ces moments précieux de repos, de repos avec le Seigneur dans la prière, sont des moments que nous pourrions souhaiter prolonger. Mais comme saint Joseph, après avoir  entendu la voix de Dieu, nous devons nous lever et agir." 
Dans notre monde agité, les conversations, la musique de fond et les voix sont souvent bruyantes. Combien de fois choisissons-nous d'être silencieuses, réfléchies et attentives ? Ou bien nous échappons-nous dans le bruit constant qui nous entoure ?  Combien de fois Dieu essaie-t-il de nous parler au cœur mais nous sommes distraites par d'autres choses et manquons ce moment ? Joseph est un exemple de saint silencieux.  Il était en phase avec la volonté de Dieu, tant dans ses rêves que dans son silence.  Pourquoi le silence est-il important dans notre vie spirituelle ? Le silence est l'occasion d'écouter notre vie. C'est comme l'observation des oiseaux, on ne va pas les chercher, on s'assoit et on attend qu'ils apparaissent. C'est l'attente dans le calme qui nourrit réellement notre âme. C'est le fait de prêter attention à notre vie, qui est le but ultime du chemin spirituel.                                                              
Plus récemment, Martin Luther King a parlé avec passion de sa vision d'un avenir meilleur en disant : "Aujourd'hui, je fais un rêve... Je rêve qu'un jour, toutes les vallées seront exaltées, toutes les collines et les montagnes seront abaissées. Les endroits rugueux seront aplanis, et les endroits tortueux seront redressés. Et la gloire du Seigneur sera révélée, et toute chair la verra ensemble."..... Je rêve que l'Amérique soit enfin à la hauteur des paroles des Fondateurs : "que tous sont créés égaux. Je rêve que les Blancs et les Noirs puissent s'asseoir ensemble comme des égaux et que le Mississippi, foyer d'injustice, devienne une terre de liberté. Je rêve qu'à l'avenir, les gens ne soient pas jugés sur la couleur de leur peau mais sur ce qu'ils sont en tant qu'individus, et que l'Alabama soit un lieu où les enfants blancs et noirs puissent se donner la main."  Martin Luther King a été assassiné et n'a pas vécu pour voir son rêve se réaliser, mais son rêve a changé le cours de l'histoire à notre époque. Comme saint Joseph, il croyait au rêve et pensait qu'il était possible.
Récemment, en janvier 2022, nos Sœurs du monde entier se sont réunies par Zoom, pour notre Conseil général élargi, afin de rêver l'avenir de notre Congrégation. Les Orientations du dernier Chapitre Général ont été étudiées et réfléchies, chacune d'entre elles étant précieuse pour l’avenir de la Congrégation et pour ce que nous devons faire afin de réaliser le rêve du  Père Médaille. Joseph nous montre donc comment faire confiance à la volonté de Dieu qui nous est manifestée dans les entre-deux et dans le silence.  Nous sommes appelées à faire confiance à nos moments de réflexion, à être attentives et compatissantes  et à être à l'écoute du rêve de Dieu pour le monde.
Que Saint Joseph, en cette fête spéciale de notre Congrégation, veille sur chacune de nous pendant que nous rêvons.  Puissions-nous avoir le courage et la force de répondre et de reconnaître la voix de Dieu en nous.
Avec mon affection et ma prière.
 
Sœur Breda
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
FaLang translation system by Faboba