Sœur Marie Xaverine – Irene Perret

née à Chilly, Haute Savoie

décédée à Grand Chêne, Vieugy

le 15 novembre 2021

à l’âge 97 ans, dont 78 de profession

 

Sœur M Xavérine, Irène, naît le 30 août 1924 à Chilly. Elle est l’aînée de 10 enfants : 6 garçons et 4 filles. Sa mère lui confie très tôt les responsabilités qu’elle peut porter : surveiller les petits frères et sœurs pendant que les parents travaillent aux champs, maintenir le feu allumé, faire chauffer le repas déjà préparé. Irène s’acquitte de ce travail avec soin et amour pour les petits.

Un jour sa mère lui dit : « J’aimerais que tu sois religieuse ». Mais pour Irène, il n’en est surtout pas question ! Au cours d’une mission, comme il s’en donnait autrefois dans les campagnes, on organise une neuvaine pour la béatification d’une certaine religieuse Piétratoni. Irène fait consciencieusement cette neuvaine pour ne jamais être religieuse ! Elle entre pourtant au juvénat mais avec la ferme intention de ne pas être religieuse. Une année passe et un jour elle dit à sa mère : « Maman, je crois que je veux me faire soeur ». Elle passe avec succès le BE en juillet 1941 et entre au noviciat le 21 novembre de la même année. Elle a 17 ans. La période de formation lui a été difficile.

On l’envoie à St Jeoire pendant un mois pour un remplacement. C’est son baptême dans l’enseignement que d’emblée elle aime. Aussi quelle joie après ses 1ers vœux en 1943 elle retrouve ses élèves à St Jeoire ! Elle y restera 12 ans, appréciée des enfants et des parents. Elle collabore étroitement avec les enseignants de l’école des garçons. A l’époque, garçons et filles étaient séparés dans leur école respective mais collaboraient activement à Noël et à la fin de l’année scolaire. Elle poursuit son apostolat auprès des enfants à l’externat St Joseph, aux Tilleuls, aux Fins, de nouveau aux Tilleuls jusqu’en 1980.

En 1980, changement de cap. Elle reçoit la lourde charge de supérieure Provinciale, qu’elle assume pendant 12 ans. L’une de ses conseillères lui rend ce beau témoignage : « Sr M Xavérine n’a pas fait de choses extraordinaires. Elle n’a pas laissé d’écrit derrière elle. Mais elle s’est donnée complètement à sa tâche. Elle a travaillé avec acharnement pour favoriser la paix et la bonne entente entre les sœurs dans les différentes communautés. Elle se déplaçait, visitait les sœurs qu’elle rencontrait plus rarement, celles qui avaient des difficultés. Elle ne jugeait pas et ne condamnait jamais. Pendant les 12 années de sa charge, elle a dû changer 3 ou 4 fois de résidence, passant du couvent aux Molasses, des Molasses à Béthanie. Elle écoutait beaucoup, pesait les différents points de vue avant d’agir ou de prendre des décisions. » Cette même conseillère continue : « Ce fut loin d’être facile. Sœur M Xavérine a été à l’origine de l’implantation du Grand Chêne à Vieugy. Que de démarches ! Que de projets élaborés et refusés qu’il fallait reprendre ! Que de commentaires ! De critiques ! Mais aussi des soutiens précieux en particulier celui de Mme Camuseau, maire de Seynod, pour l’acquisition du terrain. »

Son mandat de Provinciale achevé, Sr M Xavérine passe deux ans à St Martin avant d’assumer à nouveau une responsabilité : supérieure de la cté naissante du Grand Chêne. Là comme partout ailleurs, elle est appréciée car accueillante, affable, toujours d’humeur égale. En toute chose, elle a la volonté de voir le côté positif. Elle assure ce service pendant 6 ans, puis 7 ans aux Campanules à Thônes.

En 2007, le moment est venu d’un repos bien mérité à la Maison Mère. Elle demeure toujours égale à elle-même, foncièrement bonne, déterminées à voir tout avec un regard positif. Elle rayonne la paix et la transmet autour d’elle. Cette paix, elle la reçoit, dit elle dans la prière centrée sur notre charisme : accueil et amour de la Trinité créée, et incréée, comme l’exprimait nos premières constitutions. Elle aime contempler la face du Christ crucifié.

En 2010, elle est accueillie au Grand Chêne. 11 années où toujours égale à elle-même, elle approfondit sa prière, rayonne bonté et paix, se prépare à entrer dans l’intimité de Dieu, Trinité d’Amour.

Au revoir, Sr Marie Xavérine, veillez sur notre Congrégation, florissante dans certaines parties du monde, vieillissante dans la Province de France dont vous avez porté la charge avec courage. Veillez aussi sur votre nombreuse famille, neveux, nièces ; petits neveux, nièces ; arrières petits neveux, nièces que vous avez aimés et qui vous aiment.

FaLang translation system by Faboba