TOUS FRERES….

                         S'accueillir différents                                                                          Faire route ENSEMBLE

Dans son Encyclique « Fratelli Tutti », le Pape François nous invite à expérimenter la fraternité.

 Quelques flashs au fil des jours…

  • En communauté, ce sont les multiples petits services quotidiens qui disent la place importante de chacune, c’est l’attention bienveillante qui soutient la fragilité… la prière pour  le monde et avec le monde…
  • Entre voisins, le souci de porter la feuille du dimanche à Huguette, au risque de n’être pas toujours bien accueillie… Tenir à cette visite chaque semaine, c’est consolider la fraternité.

Nous sommes aussi témoins de gestes de fraternité de la part de personnes âgées qui continuent de rendre visite à d’autres pour proposer un jeu, une promenade, pour entrer en relation. 

  • En paroisse A l’ occasion du Carême, nous étions invités en diocèse à « nous laisser enraciner en profondeur  dans l’Evangile » en lisant personnellement et en groupe l’Evangile de Marc. Les personnes qui ont répondu à notre proposition pour une rencontre hebdomadaire ont apprécié la richesse du partage comme ouverture à la nouveauté de l’Evangile. Elles ont exprimé le désir de continuer cette lecture priante.

Avec les enfants du catéchisme, nous avions l’habitude d’organiser un bol du riz pour venir en aide aux  associations qui soutiennent les pauvres. Cette année la pandémie a tout bousculé,  mais nous ne voulions pas laisser tomber cette action de fraternité. Malgré ou avec la crise, nous avons osé autre chose. Après les messes du dimanche, nous avons vendu des sachets de riz, des pommes, des chocolats offerts par nos bienfaiteurs. Les paroissiens et visiteurs ont été très généreux pour cette action de Carême !

L’argent récolté ira à l’Association « Vanille-Fraise » qui œuvre pour faire avancer la recherche concernant le Syndrome Sturge-Weber, une maladie orpheline dont on ne connaît pas l’origine, maladie qui affecte les méninges, les yeux, la peau…

Laissons-nous bousculer ensemble et au nom de l’Evangile, osons changer notre façon de vivre le service, la proximité, l’écoute, l’entraide, le partage. La pandémie est une invitation à vivre d’une manière nouvelle et créative. Réaliser cela, c’est être serein et se donner la force de continuer à avancer et à inventer de nouvelles manières de vivre notre fraternité. En « présentiel » ou en « distanciel », c’est essentiel !

  • En Ehpad. Deux résidentes laïques et une de nos Soeurs résidentes ont été sollicitées pour distribuer le courrier dans la maison... un service régulier, discret, qu'elles accomplissent généreusement.

Actuellement, nous avons deux temps de prière par semaine. Selon nos possibilités, nous nous retrouvons à la chapelle, avec une moyenne de 12 personnes: laïcs et Soeurs, heureux de prier ensemble... C'est un moment privilégié, essentiel, où chacun vit une rencontre avec Dieu, personnelle et communautaire, avec Dieu qui nous aime, qui nous attend.

Notre prière est ouverte au monde,  à la vie de notre Ehpad : ... action de grâces, louange, supplication. Nous sommes attentives à la richesse des temps liturgiques.

Après une période très difficile liée à la pandémie, ces réalités "aux couleurs fraternelles" ne sont-elles pas des  "petites fleurs  de résurrection" ?

FaLang translation system by Faboba